Événements

Biodiversité : l'inventaire éclair !

Le campus de Beaulieu passé au peigne fin

Aller sur le terrain pour recenser les espèces en un temps court. C’est le programme d’un “bioblitz”. En Bretagne, une première édition s’est déroulée à la Station biologique de Paimpont,en juillet 2017. Cette année, du 16 au 17 juin, c’est le campus de Beaulieu à Rennes qui sera passé au peigne fin. Pour ce premier bioblitz sur un site universitaire en France, la mission consiste à dresser un inventaire en 24 h chrono ! En 2017, près de 200 personnes, dont 70 experts scientifiques, ont chaussé leurs bottes. Au total : plus de 700 espèces ont été repérées. Cette initiative est soutenue par l’Osur, l’Université de Rennes 1, le CNRS et des associations naturalistes.

Un état des lieux 

Sur le campus, jour et nuit, les experts scientifiques et naturalistes vont identifier et compter les espèces végétales et animales : plantes, mammifères, oiseaux, insectes, faune du sol... Le public, usagers du campus et personnels, est convié à cet événement. « C’est l’occasion de prêter main forte à la récolte des données, tout en apprenant les techniques d’observation et de comptage », explique Annegret Nicolai, ingénieure de recherche à Rennes et coorganisatrice de l’événement. « Nous observerons aussi le paysage et enregistrerons les paramètres du milieu, comme le pH de l’eau et son taux en oxygène. » À terme, avec la perspective de mettre en place un observatoire permanent, les scientifiques espèrent multiplier les recensements. « Ce format bioblitz est né dans les années 90 en Amérique du Nord, poursuit l’ingénieure.  Nous ne pourrons pas voir toutes les espèces en cette période de l’année, mais il permettra un premier état des lieux avec le public. » Des observations à différentes saisons permettront d’établir l’inventaire complet. 

Des espèces à préserver

Outre l’intérêt scientifique, ce bioblitz s’inscrit dans les projets visant à revaloriser la trame verte et bleue qu’offre le campus de Beaulieu. Un circuit uniquement piéton et cycliste devrait bientôt être aménagé. C’est  le projet “croix verte”. En parallèle, la ville de Rennes doit veiller à la compensation écologique liée à la construction de la ligne de métro. Rennes Métropole prévoit un réaménagement du réseau aquatique. Un ruisseau enfoui, de l’Insa jusqu’au Diapason, sera remis en surface et les zones humides seront revalorisées. Connaître la biodiversité qui se loge sur le campus est une étape incontournable avant l’élaboration de ce projet.


Xl biodiv 620x350
Tarifs :

Gratuit

du
juin 16 2018
au
juin 17 2018