La végétation de Bretagne en ligne et en accès libre d’ici 2020

Publié par Conservatoire botanique national de Brest, le 15 octobre 2018   140

Xl zoom cgtv web

Comprendre les milieux naturels qui composent la Bretagne, mieux connaître la répartition des landes, des forêts ou des prairies et outiller les acteurs bretons pour bâtir de nouvelles politiques d’aménagement et de biodiversité : c’est le défi que s’est lancé le Conservatoire botanique national de Brest grâce au soutien de 9 partenaires. Il va produire d’ici 2 ans une nouvelle cartographie de la végétation de Bretagne. Cet outil, en accès libre sur www.cbnbrest.fr, offrira une vision complète et un référentiel commun aux collectivités, établissements publics, gestionnaires d’espaces naturels, universités... Le programme démarre cette année sur le département du Finistère.

Un programme fédérateur en Bretagne pour répondre aux nouveaux besoins

Les cartographies de végétation sont indispensables aux acteurs de la biodiversité et de l’aménagement du territoire afin d’obtenir des informations sur la répartition des milieux naturels et leur état écologique. Elles alimentent ainsi leurs documents stratégiques et opérationnels tels que les schémas de cohérence territoriale, les trames vertes et bleues, les rapportages européens Natura 2000, les plans locaux d’urbanisme… Or, les cartographies existantes jusqu’alors ne pouvaient pas répondre à ces besoins, soit parce que les données n’étaient pas suffisantes, soit parce que les méthodes d’élaboration étaient trop variables d’un territoire à l’autre, empêchant toute analyse régionale cohérente et privant les intercommunalités d’un référentiel commun.
Ce programme, piloté par le Conservatoire botanique national de Brest, vise à produire pour 2020 une nouvelle cartographie numérique de la région Bretagne au 1/25 000 avec une vision globale de l’occupation du territoire par les milieux naturels pouvant se lire à différentes échelles : régionale, départementale, intercommunale, communale... Grâce au soutien financier de 10 partenaires majeurs et à une dynamique exemplaire, cette cartographie constituera un référentiel commun, mutualisé et accessible à tous. Elle sera également complémentaire d’autres cartographies -existantes ou à venir- et permettra des requêtes et des croisements avec des données sur les espèces et les communautés végétales. Il s’agira enfin d’une véritable photographie de référence, utile pour les travaux d’évaluation sur l’occupation du sol.

Une méthode originale et innovante

La méthode de cartographie, élaborée entre 2010 et 2016, a été expérimentée sur le territoire du Parc naturel régional d’Armorique grâce à un Contrat Nature financé par la Région Bretagne. Elle combine l’analyse d’images aériennes avec des données géographiques existantes sur les routes, le bâti, l’eau, la forêt, les zones humides... Elle distingue 27 grands types de végétation comme les landes, les forêts, les tourbières... La cartographie produite est ensuite confrontée à des points de validation réalisés sur le terrain.

Une production par étapes

Le programme de cartographie de la végétation de Bretagne a débuté en février 2018 et court jusqu’au printemps 2020. Les restitutions se font département par département tous les six mois. Les premiers résultats sur le Finistère ont été présentés le 10 octobre à Quimper en avant-première par le Conservatoire botanique devant les élus et opérateurs techniques des 9 organismes partenaires. La cartographie sera accessible en ligne cet hiver. Encore quelques mois à patienter...

Partenaires financiers

Le Fonds européen de développement régional, le Conseil régional de Bretagne, la Direction régionale de l'environnement et du logement de Bretagne, l'Agence de l’eau Loire-Bretagne, le Conseil départemental du Finistère, le Conseil départemental de l’Ille-et-Vilaine, le Conseil départemental des Côtes-d’Armor, le Conseil départemental du Morbihan, Brest métropole et le Conservatoire botanique national de Brest