Maud, une physicienne éclairée !

Publié par Pint of science Rennes, le 14 mai 2019   41

Xl maudguezo

Maud Guézo, maître de conférence à Rennes [1], présentait avec Arnaud Saint-Jalmes, Nanoparticules et gels : matériaux du futur ? à l'édition 2018.



# En quoi consiste votre travail / vos recherches ?

Physicienne en matériaux, photonique et nanotechnologies, mes recherches consistent à comprendre et améliorer les phénomènes d’absorption et d’émission de lumière des nanomatériaux (à l’échelle du tout-petit !), en particulier des nanotubes de carbone.


# Quelles sont vos dernières découvertes ?

Mes dernières découvertes ont montré le développement de nanotechnologies pour fabriquer des guides de lumière émise par les nanotubes de carbone, eux-mêmes ! Ces découvertes sont au cœur des enjeux technologiques actuels, où la lumière est le support de l’information (ex : Internet), qu’il faut émettre, transmettre et détecter, en grandes quantités, à haut-débit et... protéger !


# Si vous n’aviez pas été chercheure, qu’auriez-vous fait ?

Chercheur(e) consiste à participer à l’augmentation du Savoir humain, mais le transmettre aussi est fondamental ! En tant qu’enseignante-chercheure, j’ai déjà la chance de participer à ces deux volets, j’aurais pu être enseignante intégralement (dans le Secondaire ou Primaire). Sinon, j’aurais aussi peut-être pu être skipper professionnel, car la mer est une autre passion qu’il est possible de partager ! Enfin, c’est une autre histoire…


# Qu’est-ce qui vous a poussé à participer à Pint of Science ?

Vous voulez la Vérité ? C’est grâce à un doctorant en Chimie de mon même Institut (INSA) qui est venu me rencontrer dans la salle de pause-café des chercheurs et qui m’a exposé ce moyen original (et international !) de Culture Scientifique pour TOUS ! Il est lui-même bénévole-organisateur du Festival PoS.


# En trois mots, comment décrivez-vous cette expérience ?

Une expérience étonnante (conférence dans un bar !), enrichissante humainement (rencontre de nouveaux publics : la curiosité n’a pas d’âge, ni de niveau d’études !) et scientifiquement (la rencontre avec l’autre chercheur intervenant, physicien lui aussi, mais dans un tout autre domaine - celui des mousses et des bulles de savon - a ouvert des questions sur les interactions possibles de nos recherches, vive les échanges et la transdisciplinarité ! + les questions du grand public, toujours pertinentes !).

Donc en 3 mots : enrichissant humainement et scientifiquement !


[1]  Institut FOTON, INSA.